Les maladies de peau du chien les plus fréquentes

La peau du chien est un organe particulièrement exposé aux agressions extérieures. Lorsque son aspect se modifie, cela peut refléter un dysfonctionnement interne comme une maladie générale ou purement cutanée. Les démangeaisons, les prurits ou encore l’eczéma sont des maladies de peau du chien qu’il est préférable de soigner au plus vite. Les symptômes relatifs aux maladies de peau du chien sont très visibles puisque celles-ci altèrent l’aspect général de l’animal. On remarque qu’environ trois consultations vétérinaires sur dix concernent ces maladies.

Les maladies parasitaires

Les maladies parasitaires sont très courantes chez le chien. Les puces, les poux ou les mites par exemple, entraînent des démangeaisons importantes qui ont un impact négatif sur la peau de votre compagnon.

Les allergies avec manifestation cutanée

Particulièrement répandues chez le chien, les allergies avec manifestations cutanées sont le plus souvent liées à la nature et aux pollens. Les prédispositions raciales jouent un rôle important dans l’apparition de ces allergies et les vétérinaires les connaissent bien.

Les tumeurs cutanées

Les tumeurs (malignes ou bénignes) peuvent se révéler à la surface de la peau en créant un relief inhabituel. Celles-ci sont très diversifiées car chacun des composants cellulaires est susceptible d’être le siège de la transformation tumorale.

Les dermatoses bactériennes

Les dermatoses bactériennes sont dues à un déséquilibre de l’écosystème cutané : lorsque les microbes qui vivent à la surface de la peau réussissent à pénétrer dans la chair et prolifèrent, alors, une dermatose bactérienne peut apparaître. Les pyodermites font partie des dermatoses bactériennes les plus fréquentes chez le chien.

Les maladies endocriniennes

L’influence des hormones du chien a parfois une incidence sur l’état de la peau et du pelage. On peut donc constater des modifications physiques dues à des modifications hormonales.

Les maladies cutanées héréditaires congénitales

Très graves, ces maladies sont heureusement rares. L’acrodermatite létale du bull-terrier peut, comme son nom l’indique, entraîner la mort de l’animal.

Comment reconnaître une maladie de peau du chien ?

Le meilleur moyen pour savoir si votre animal souffre d’une maladie de peau est de consulter un vétérinaire. Ce dernier va observer les symptômes, l’aspect des lésions ainsi que leur éventuelle étendue sur le corps du chien. Le praticien va prendre en considération la présence ou non de démangeaisons et vous poser des questions sur le mode de vie de votre compagnon. En effet, le contexte de déclenchement et les traitements entrepris par le maître peuvent fournir des informations de choix au vétérinaire. À partir de ces éléments, le vétérinaire pourra sans doute établir un premier diagnostic. S’il le juge nécessaire, il pourra également prélever des échantillons et vérifier l’éventuelle présence de parasites microscopiques, de dermatophytes, de levures, etc.

Solutions et traitements

Une fois que la maladie est bien définie, le vétérinaire propose des solutions de traitement. Il peut s’agir simplement d’appliquer une crème ou une lotion ou encore de réaliser un shampoing thérapeutique. Dans la plupart des cas, le traitement se fait par voie orale, à l’aide de médicaments (qui sont adaptés au poids et à la race du chien). Pour les allergies et les maladies chroniques, les vétérinaires doivent s’adapter à chaque chien en fonction de son environnement et de nombreux autres paramètres. Enfin, la chirurgie est parfois indiquée pour suturer une plaie, drainer un abcès ou encore retirer une tumeur.

Le stress, le soleil et de nombreux autres facteurs peuvent être à l’origine de problèmes de peau chez le chien. Si vous constatez un changement du jour au lendemain, vous devrez réfléchir aux modifications survenues dans la vie de votre animal les jours précédents. N’hésitez pas à consulter un vétérinaire dans les plus brefs délais.