Vaccination du chien : lesquels sont indispensables et à quel moment ?

La vaccination du chien est une étape importante après toute adoption, car le meilleur ami de l’homme à un organisme fragile et qu’il ingère souvent beaucoup de microbes. Permettant de l’aider à résister aux infections, les vaccins indispensables se font après ses deux mois et sont ceux qui le protègent contre les maladies virales et bactériennes qui peuvent causer sa mort.

Le vaccin de base

Commençons par la bonne nouvelle! Pour faciliter la tâche au vétérinaire, au maître, et éviter le stress de l’animal, les quatre vaccins immanquables peuvent être administrés ensemble, car ils sont tous réunis dans le vaccin de base qui comprend :

  • Le vaccin contre la maladie de Carré. Cette maladie virale se transmet d’un animal à l’autre par les muqueuses contaminées, mais aussi par les sécrétions dans l’air. Ses symptômes sont d’abord l’écoulement nasal, la conjonctivite avec intolérance à la lumière puis les vomissements, la diarrhée, la fièvre et même la mort de l’animal.
  • Le vaccin contre le parvovirus. Ce virus très contagieux provoquant une gastro-entérite sévère peut se transmettre de chien à chien notamment par des selles ou des vomissements contaminés. Ses symptômes sont des vomissements et des douleurs abdominales qui empêchent le chien de s’alimenter. Suivent en général une diarrhée avec présence de sang, de la fièvre et une importante déshydratation. Par son développement très rapide de 24 à 48 heures, cette maladie est particulièrement dangereuse chez les chiots aux défenses immunitaires encore peu développées. Cette maladie peut être mortelle.
  • Le vaccin contre l’hépatite. Cette maladie caractérisée par une inflammation du foie peut être due à un virus ou à une bactérie, mais aussi à un produit toxique ou à une tumeur. Ses manifestations chez le chien sont des muqueuses jaunâtres, la perte de poids, la fièvre et une plus grande soif.

Le vaccin contre la rage

Même si cette maladie est devenue rare chez les chiens grâce à leur vaccination, elle peut être transmise par une morsure d’écureuil, de raton laveur ou par tout autre animal. Les symptômes observables sur votre chien en cas de rage sont principalement un comportement agressif inhabituel, une salivation abondante et une paralysie des cordes vocales. La rage étant une maladie mortelle que peut contracter l’homme, il faudra faire très attention à ne pas vous laisser mordre.

Les autres vaccins disponibles

Selon les habitudes de votre chien, votre vétérinaire recommandera les vaccins contre certaines autres maladies communes:

  • Le vaccin contre la leptospirose. Cette maladie est causée par des bactéries qui survivent le mieux dans un milieu humide et chaud, particulièrement dans les eaux stagnantes, suite à une contamination par l’urine d’animaux sauvages (ex. étangs et marais). Cette maladie est aussi transmissible à l’homme, causant des dommages importants au foie et aux reins.
  • Le vaccin contre la maladie de Lyme. Transmise par des tiques, cette maladie est très commune au Québec. Au cours des dernières années, on a observé une croissance importante au nombre de diagnostics. Les symptômes peuvent comprendre de la fatigue et de graves problèmes articulaires récurrents, mais parfois la maladie ne présente aucun signe clinique.
  • Le vaccin contre la toux de chenil. Aussi appelée trachéobronchite infectieuse canine, cette maladie fortement contagieuse par simple contact entre les animaux affecte le système respiratoire du chien. Elle provoque une inflammation des bronches et de la trachée et donc une toux sèche et rauque accompagnée de crachats, parfois de couleur jaune.

À quel moment faut-il faire vacciner un chien?

Les chiots devraient commencer leur cédule de vaccination dès l’âge de deux mois, et recevoir les rappels de vaccins à tous les mois jusqu’à l’âge de quatre mois. Il est primordial de respecter la cédule de vaccination établie par votre vétérinaire  afin d’assurer la protection à long terme de votre chien. Pendant ce temps, il faudra limiter ses contacts avec des animaux infectés (ex. les autres chiots). Alors que le vaccin de base peut être effectué à partir des deux mois de l’animal, le vaccin antirabique peut lui se faire seulement plus tard. Ensuite, le rappel du vaccin pourra se faire tous les ans ou aux deux ans pendant toute la vie du chien, selon l’avis de votre vétérinaire.