Caries chez le chien : mythe ou réalité?

Contrairement à ce que la majorité des propriétaires de chien pensent, nos amis à quatre pattes peuvent être sujets à des problèmes d’affections dentaires. La carie fait partie des différents problèmes que peut rencontrer un chien au cours de sa vie, mais elle est extrêmement rare, et elle n’est pas la seule affection que l’on retrouve chez nos fidèles compagnons. Des solutions simples existent d’ailleurs pour conserver une bonne santé bucco-dentaire à son animal.

Les différentes affections dentaires chez le chien

1. La carie

La carie du chien peut se rencontrer sur n’importe quelle dent, mais affecte le plus souvent les prémolaires, les molaires et les canines. Elle est due à la plaque dentaire qui se forme à base de salive, de carbonate de calcium, de sel, ainsi que des déchets alimentaires et de bactéries. Cette plaque dentaire finit par entraîner la destruction des dents par ulcération, c’est ce que l’on appelle communément la carie du chien.

En réalité, le phénomène de carie chez le chien est plutôt rare, et atteint seulement 5,8 % des chiens. Mais il peut cependant entraîner des complications sévères s’il n’est pas traité : pulpite (inflammation de la pulpe dentaire très douloureuse), destruction totale de la couronne dentaire, abcès, etc. Dans tous les cas, si votre chien ne s’alimente plus ou semble avoir de grosses difficultés à mâcher, mieux vaut consulter votre vétérinaire pour diagnostiquer une éventuelle carie du chien.

2. Le tartre et la mauvaise haleine

Le tartre consiste d’une couche calcifiée de bactéries, de cellules et de particules de nourriture qui s’accumulent à la surface des dents. Vous trouverez ainsi une croûte jaune-brune sur les surfaces visibles des dents, aux prémolaires, molaires et canines en particulier. Cet amas de bactéries entraîne souvent une mauvaise haleine importante et de l’inflammation aux gencives, causant une rougeur et enflure du rebord gingival. Sans intervention, le tartre continuera à s’accumuler, aggravant l’inflammation des tissus parodontaux et entraînant d’éventuelles pertes osseuses, récession gingivale et chute de dent. Un vétérinaire vous conseillera des solutions appropriées pour votre animal.

3. L’abcès dentaire

L’abcès dentaire est un phénomène moins rare que la carie du chien, bien qu’il survient plus fréquemment chez les vieux chiens. L’abcès se manifeste essentiellement sur les molaires supérieures, et provient d’une infection de l’os alvéolaire. Il se traduit notamment par une boule sous l’œil, molle, chaude et douloureuse à la palpation. Un abcès dentaire chez le chien nécessite bien entendu une consultation chez le vétérinaire, qui prescrira des antibiotiques, et souvent une ablation de la dent touchée. Heureusement, les chiens compensent très bien ce type de perte.

Prévenir les affections dentaires de votre chien avec les soins adéquats

La carie du chien, tout comme les autres affections dentaires dont votre compagnon peut souffrir, n’est pas une fatalité. Les problèmes dentaires du chien peuvent être évités en prodiguant des soins réguliers et adéquats à votre animal. Ces soins ont pour principal objectif de réduire la plaque dentaire et l’excès de tartre.

Le brossage de dents

C’est la principale mesure de prévention des problèmes dentaires du chien. Différentes solutions existent :

  • L’emploi d’une brosse à dent adaptée et d’un doigtier, à réaliser 2 à 3 fois par semaine.
  • Les pâtes dentaires enzymatiques à action prolongée, à déposer sur la gencive.
  • Les lamelles à mâcher qui libèrent des enzymes qui attaquent la plaque dentaire et empêchent le développement des bactéries.
  • Les aliments spéciaux à effet abrasif qui obligent l’animal à mastiquer et usent le tartre.
  • Les solutions liquides à diluer dans l’eau de votre chien.

Votre vétérinaire peut bien entendu procéder au détartrage régulier et en profondeur des dents de votre compagnon. Cette procédure, sans danger pour votre animal, lui permettra d’éviter la carie du chien, mais aussi toutes les autres pathologies dentaires.