Déménager avec un chat : comment l’habituer au nouvel environnement ?

Déménager avec un chat est délicat, car nos matous ont leur territoire bien à eux avec leurs repères et ils n’aiment pas que l’on perturbe leurs petites habitudes. Les premiers temps, ils se sentent perdus dans leur nouvelle maison ; il n’est pas rare qu’ils aient un plus petit appétit, soient moins joueurs et perdent plus de poils. Comment faire pour habituer le chat à son nouvel environnement et éviter que le déménagement ne le stresse trop ?

Faire un plan d’aménagement de la nouvelle maison

Avant de déménager, réfléchissez à la disposition des meubles, de sa litière, de la gamelle, et de la zone de repos : préparez un plan privilégiant un aménagement semblable à l’ancien domicile.

  • Si vous déménagez pour plus petit, investissez dans un arbre à chat pour étendre le territoire du chat. Paradoxalement, plus le logement est petit, plus l’arbre à chat devra être grand. Pour libérer de l’espace au sol, vous pouvez opter pour un système d’arbre à chat mural ou à étagères. Une fois que vous serez installé, garder un endroit fixe pour la gamelle, l’arbre à chat et l’aire de repos afin d’éviter de perturber votre minet.
  • Si le logement n’a pas de jardin alors que l’ancien en avait un, envisagez l’installation d’une chatière qui lui permettra de conserver sa liberté.

La préparation du déménagement

  • Avant, pendant et après le déménagement, vaporisez ou placez des diffuseurs de phéromones apaisantes. Comme ils mettent plusieurs jours à agir et que les animaux commence à stresser dès qu’ils nous voient emballer, commencez l’opération une semaine avant de préparer les premiers cartons.
  • Emballez au dernier moment les objets qu’ils affectionnent particulièrement comme un fauteuil ou une couverture où ils aiment se reposer afin qu’ils y aient libre accès jusqu’au dernier moment.
  • Laissez leurs jouets à leur portée.

Le jour du déménagement

  • Installez le chat dans une pièce que vous aurez préalablement vidée : placez sa litière et sa gamelle à distance suffisante l’une de l’autre, ainsi que son aire de repos et ses jouets préférés, son panier, sa couverture, etc.
  • Vaporisez ou branchez un diffuseur de phéromones.
  • Laissez-y le chat enfermé le temps du déménagement afin d’éviter qu’il en soit spectateur : assister au remue-ménage, voir des personnes étrangères et vous-même emmener les meubles et les cartons est pour lui une grande source de stress et mieux vaut l’en dispenser.
  • Une fois la maison vidée, mettez votre chat dans sa caisse de transport préalablement vaporisée de phéromones et emmenez-le dans sa nouvelle maison.

Une fois dans le nouveau logement

  • Placez des diffuseurs ou vaporisez les pièces principales de phéromones ainsi que les murs et les coins de meubles.
  • Installez immédiatement sa gamelle, son coin repos, sa litière, sa couverture préférée et ses jouets. Si votre chat est craintif, les premiers jours, limitez son espace à une seule pièce afin qu’il prenne tranquillement ses marques. Il aura tout le temps de découvrir progressivement son nouveau territoire. Laissez-lui également un coussin ou un meuble qu’il aime particulièrement.
  • Même s’il avait l’habitude d’aller sur un balcon ou dans un jardin auparavant, ne le laissez pas s’aventurer pendant environ une semaine. Attendez d’abord qu’il se soit habitué à son nouvel environnement et qu’il soit à l’aise dans le nouveau logement.
  • Favorisez la thérapie par le jeu et donnez-lui sa nourriture préférée : c’est bon pour son moral et cela limite son anxiété.
  • Il est possible qu’avec le stress, le chat fasse accidentellement ses besoins en dehors de la litière : ne le réprimandez pas, cela le rendrait encore plus nerveux. Nettoyez rapidement la zone souillée afin d’éviter la récidive et prenez quelques minutes après les repas ou les séances de jeu pour l’amener en douceur à sa litière. Les choses devraient rentrer tranquillement dans l’ordre.

Les chats sont casaniers et n’aiment pas les déménagements. En prenant ces précautions, vous devriez aider votre animal à passer cette étape sans encombre. Et si malgré tout, votre chat souffre d’une baisse d’appétit et de moral, n’hésitez pas à vous faire aider en consultant votre vétérinaire ou un comportementaliste.