Mini-guide des aliments interdits aux chiens

Bien qu’ils sont attirés par tous types de nourriture, les chiens ne peuvent pas tout manger. En effet, au-delà de certaines restrictions spécifiques à certaines races et conditions, il existe des aliments interdits aux chiens, au risque d’entraîner de graves problèmes d’intoxication et même d’empoisonnement. Il faut comprendre que les animaux ont un métabolisme très différent du nôtre, faisant de certains aliments inoffensifs pour l’humain, de véritable poison pour nos animaux qui ne pourront les digérer correctement.

Les aliments à éviter

Voici une liste non exhaustive des principaux aliments à proscrire pour son chien, listés par ordre alphabétique.

  • Alcool

Les boissons alcoolisées sont loin d’être festives pour nos animaux. En effet, l’alcool peut baisser le taux de sucre dans le sang et peut causer des crises cardiaques et d’épilepsie, de l’arythmie et potentiellement entraîner un coma ou la mort.

  • Avocat

Légume prisé de notre génération, l’avocat n’est pas à la mode chez les chiens. Les feuilles, le noyau, la peau épaisse et le fruit en lui même peuvent causer des problèmes gastriques, incluant des vomissements et de la diarrhée.

  • Caféine et dérivés

Le café, le thé et tout produit à base de caféine sont également très dangereux, notamment pour les petits chiens. La théine et la caféine peuvent provoquer des vomissements et diarrhées, et plus gravement être toxiques pour le système nerveux et cardiaque.

  • Champignons

Selon la variété, les champignons contiennent des toxines qui peuvent affecter de différentes manières le chien, allant jusqu’à la mort.

  • Chocolat

Une des causes les plus fréquentes d’empoisonnement chez les chiens, le chocolat, particulièrement noir, peut causer des problèmes gastriques importants, vomissements et diarrhée. Le chocolat peut aussi avoir des effets importants pour le système nerveux et cardiaque, pouvant aller jusqu’à la mort, selon la quantité ingérée.  

  • Houblon et bière

Pour une raison inconnue, le houblon et la bière peuvent causer chez le chien des halètements, augmenter le rythme cardiaque et la température corporelle, provoquant des crises cardiaques et potentiellement la mort.

  • Levure

Les produits à base de levure, notamment la pâte crue, peuvent s’étendre dans le système digestif de l’animal, provoquant des douleurs et pouvant même résulter en des lésions de l’estomac ou de l’intestin.

  • Noix de macadamia

Une toxine inconnue de ces noix peut causer des problèmes sur les systèmes digestifs et nerveux, ainsi qu’affecter les muscles de l’animal.

  • Noyaux

Particulièrement les noyaux de pêches et de prunes, qui peuvent non seulement obstruer la gorge et le tube digestif du chien, mais aussi créer des vomissements et diarrhées.

  • Oignons et ail

L’oignon et l’ail, sous toutes leurs formes, peuvent contenir des sulfoxydes et disulfides qui ont des conséquences sur les globules rouges et peuvent engendrer des défaillances comme l’anémie, résultant en un état de faiblesse général.

  • Oeufs crus

Les oeufs crus contiennent une enzyme, l’avidine, pouvant engendrer des dérèglements au niveau du poil et de la peau du chien. De plus, les oeufs crus peuvent créer des problèmes neurologiques et sanitaires de par la présence potentielle de salmonelle.

  • Produits laitiers

Lait et fromages peuvent causer des problèmes digestifs et entraîner diarrhée et vomissements, au-delà d’un inconfort pouvant durer quelques heures, particulièrement quand ils sont ingérés en grande quantité.

  • Raisins

La source toxique des raisins reste inconnue, mais leur ingestion peut endommager les reins des chiens.

  • Viande crue

La viande crue peut contenir des bactéries comme la salmonelle ou encore l’e-coli, provoquant vomissements et diarrhée.

  • Xylitol, édulcorant artificiel

Présent dans la plupart des produits sucrés, mais également dans le dentifrice et pâtisseries, le xylitol entraîne une hypoglycémie (chute du taux glycémique), des vomissements, une grande faiblesse et des évanouissements.

D’autres aliments peuvent également être problématique pour certains chiens. En cas de doute, on observera attentivement les réactions et symptômes de son animal, avant de contacter son vétérinaire.