Mon chien boite, dois-je m’inquiéter ?

Lorsqu’un chien boite et qu’il a du mal à marcher ou à poser une patte, même si c’est de façon modérée, les maîtres ont tendance à vraiment s’inquiéter. Les origines comme la dangerosité de la boiterie sont variées et dépendent de plusieurs facteurs, de leur localisation, à une ou à plusieurs pattes, mais aussi aux pattes avant ou aux pattes arrière du chien. Le boitement peut s’installer brutalement ou encore progressivement, mais quand doit-on alors vraiment s’inquiéter ?

Pourquoi mon chien boite?

Les causes d’un boitement chez un chien peuvent être très différentes et peuvent souvent être comprises en observant l’animal. Voici les raisons les plus récurrentes observées lors d’un boitement chez le chien :

  • Une blessure ou un accident

Blessure sur un ou plusieurs coussinets, fractures diverses, rupture d’un ligament croisé, luxation de la hanche ou d’une articulation, rupture du tendon de la rotule ou du genou ou encore entorse ligamentaire, de nombreuses blessures et accidents ont pour conséquence un boitement chez le chien. D’origine traumatique, le boitement arrive alors lorsque le chien a fait un faux mouvement ou encore qu’il a subi un choc, en jouant, courant ou en sautant. Le boitement dû à une blessure est souvent soudain et peut ainsi être observé rapidement pour être soigné.

  • Les maladies

Certaines maladies qui touchent les chiens comme les infections articulaires ou osseuses ont comme symptôme le boitement du chien. Parmi ces maladies, on note l’infection de la racine de la griffe, l’arthrose, l’arthrite inflammatoire, l’ostéochondrose de l’épaule, la tendinite de l’épaule, l’affection neurologique, la pododermatite ou encore le cancer des os.

  • Le vieillissement

Bien que le jeune chien puisse être sujet à certaines maladies osseuses à cause d’un problème de croissance, le vieillissement chez le chien, comme chez l’homme, peut entraîner la venue de faiblesses, de douleurs et de maladies osseuses et articulaires. Le boitement dû à une maladie ou encore au vieillissement est généralement progressif et il n’est pas toujours très visible et linéaire. Il arrive en effet, qu’une maladie engendre un boitement seulement ponctuel, qui se résorbe certains jours, mais est plus flagrant d’autres jours.

Quand s’inquiéter ?

Parmi les trois raisons principales d’un boitement chez le chien évoquées précédemment, toutes sont inquiétantes, dans le sens où vous devez absolument vous rendre le plus rapidement possible chez un vétérinaire afin de déterminer la cause du boitement de votre chien. Contrairement à l’homme qui peut exprimer sa douleur, le chien comme tout autre animal va l’exprimer par un changement. Le boitement qui est un changement physique veut alors dire que votre chien est inconfortable, mais ne peut déterminer le niveau de douleur. En attendant un rendez-vous avec votre vétérinaire, mettez votre chien au repos, évitez les déplacements, appliquez une bouillotte chaude sur sa patte douloureuse et observez la ou les pattes qui le font souffrir. Commencez par regarder ses coussinets, il se peut qu’une écharde un caillou ou bien un ongle incarné soit à l’origine du boitement. Vous pouvez ensuite remonter aussi le long de sa patte blessée pour détecter toute forme d’enflure ou encore de plaie et restez attentif à ses réactions.

Si votre chien boite, ne tardez pas à l’emmener consulter un professionnel qui effectuera un examen clinique et orthopédique complet. Certains problèmes osseux et articulaires chez le chien, comme certains problèmes de croissance, peuvent également être dus à une mauvaise hygiène de vie, à une alimentation non équilibrée. Seul un vétérinaire pourra alors vous conseiller des croquettes qui répondent aux besoins de votre chien selon son âge, mais aussi vous prévenir si votre chien à d’autres besoins à combler comme le jeu ou encore la marche.