Les tiques chez le chien : comment les repérer et les éliminer ?

Les tiques sont des parasites de la famille des acariens qui s’installent sur la peau afin de se nourrir du sang de l’animal. Outre le fait que leur présence est désagréable, elles peuvent transmettre des maladies graves comme l’anaplasmose, l’ehrlichiose ou encore, la maladie de Lyme. S’il est important de savoir repérer et éliminer les tiques, il est également primordial d’agir en amont afin d’éviter qu’elles n’élisent domicile sur la peau de votre chien. Focus sur les différentes manières de se débarrasser des tiques chez le chien.

D’où viennent les tiques chez le chien ?

Les tiques apprécient les températures de plus de 4°C ainsi que les climats frais et humides. On les trouve par exemple dans les hautes herbes, les broussailles ou les buissons. Les chevaux et les chiens sont des proies particulièrement appréciées par les tiques. Celles-ci ne se transmettent pas directement d’un animal à l’autre, mais étant donné qu’elles tombent au sol après deux à trois jours de présence sur la peau, cela leur permet de se déplacer et de changer de victime. C’est ainsi qu’une tique peut s’accrocher aux poils de votre chien après être tombée d’un cheval ou d’un autre animal que vous aurez croisé lors d’une balade.

Comment repérer les tiques ?

Les tiques ressemblent à de petites araignées et leur corps se modifie en fonction de leur alimentation : plus elles sont gorgées de sang, plus elles sont grosses. Leur taille peut donc varier de manière considérable. En règle générale, elles aiment se loger près ou à l’intérieur des oreilles, vers le cou ou entre les doigts, mais on peut aussi les trouver sur n’importe quelle partie du corps.

Comment les éliminer ?

Il est préférable de traiter l’animal de la tête à la queue s’il fréquente une région infestée par les tiques. Il existe pour cela des pipettes que l’on verse sur le dos du chien et des comprimés oraux qui vont permettre de protéger votre chien de façon sécuritaire. S’ils ne suffisent pas ou que vous souhaitez accélérer le processus d’éradication des tiques, vous pourrez aussi vous équiper d’un crochet tire-tique qui, comme son nom l’indique, est conçu pour retirer les parasites. Ces crochets sont parfaits pour retirer l’ensemble de la tique, tête incluse. Lorsque l’on tente de retirer une tique avec les doigts, la tête a tendance à rester dans la peau, entraînant alors la formation d’un kyste susceptible de s’infecter. Mieux vaut donc éviter de retirer une tique à la main, sans crochet spécifique.

Que faire en prévention ?

Si vous avez un jardin et que votre chien a l’habitude de s’y promener, mieux vaut tondre l’herbe afin de limiter l’installation des tiques. Gardez les haies bien taillées et rangez les débris et matériaux de construction pour éliminer leurs habitats préférés.

Après une balade, si votre chien se promène dans des herbes hautes et que le climat est frais et humide, il est recommandé d’inspecter votre chien afin de vérifier que des tiques ne se sont pas accrochées à ses poils. Faites une première inspection le soir même et renouvelez les contrôles dès le lendemain, notamment dans les zones appréciées par les tiques (oreilles, cou, entre les doigts). N’hésitez pas à appliquer du produit sur l’ensemble de son pelage une fois par mois.

Ne laissez pas les tiques épuiser votre chien, si vous avez le moindre doute sur sa santé après avoir constaté que votre compagnon était infesté par les tiques, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire dans les plus brefs délais.